25 mai 2013

Un jardin "vintage"

Le jardin, comme la maison que j'habite, date des années 50. Lorsque j'ai emménagé il portait encore de nombreuses marques typiques de cette époque. 

Il y avait par exemple côte à côte deux grands parterres rectangulaires de rosiers polyanthas : un de roses rouges et l'autre de roses roses, le long d'une allée gravillonnée...

Il y avait de grands thuyas...

Il y avait des cotonéasters horizontalis appuyés le long de la façade...

Il y avait deux grands genévriers rampants au sommet d'une rocaille maçonnée, et qui occupaient 8m² à eux seuls...



Je ne peux pas vous montrer mes propres photos, j'ai perdu toutes les photos de mes sept premières années ici! Ce sont donc des photos empruntées au net mais qui reflètent plutôt bien le décor à cette époque... 

La première chose que j'ai faite a été de faire place nette en supprimant tous les conifères (sauf un et plus pour longtemps, je crois) et les deux parterres de rosiers. 

Mais la rocaille maçonnée, typique elle aussi, qui fait le lien entre la partie haute et la partie basse du jardin, il me faut bien faire avec... Ce n'est pas ce que je préfère, mais je commence tout doucement à l'apprivoiser et à l'intégrer au jardin... 



A l'extrémité supérieure de cette rocaille, il y a pourtant un élément très "vintage" que j'adore. C'est kitch à mourir, mais c'est sentimental...
C'est une petite grotte envahie de lierre...






A l'intérieur de cette niche, il y a une petite statue de la Vierge que j'ai toujours vue à cet endroit. Elle porte les marques du temps mais je ne pourrais jamais m'en débarrasser. 
Petite, je me souviens qu'au mois de mai, on la fleurissait car "Mai, me disait ma Bonne-Maman, c'est le mois de Marie". 
Je ne suis pas "religieuse" mais c'est comme un rituel et il m'arrive de poser devant la grotte un bouquet de fleurs des champs.











Je la trouve émouvante...

52 commentaires:

  1. Oh quelle jolie statuette.
    Ici dans notre "secteur" (l'avesnois), il y a des oratoires (chapelles) à chaque détour de patures, coin de maison. J'aimerai bien m'en "bricoler" une ... peut être à ma retraite quand j'aurai un peu de temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On croit tous qu'on aura du temps à notre retraite... Pas sûr ! Bisous!

      Supprimer
  2. J'adorerais avoir une telle rocaille ! Il y a des bijoux de plantes alpines que j'y verrais bien.
    Et que dire de la niche et de la statuette ! C'est adorable ♥ et très, très précieux. Prends-en bien soin !
    Bon week-end, Marie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile une aussi grande rocaille ... Les plantes alpines, c'est joli en petite quantité, je trouve. Ici, elle fait bien 8m de long et 2m de haut ... Maintenant et jusqu'au mois de septembre, elle est 'potable' mais en hiver et au tout début du printemps, c'est un mastodonte de pierre... immonde ! Un défi quoi...

      Supprimer
  3. En effet pour la première partie , tu as eu totalement raison ! En ce qui concerne la rocaille , je ne trouve pas gênant surtout qu'elle est bien fournie en végétation . Continue à prendre soin de la sainte vierge de ta grand mère ;) .
    Claire PH.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a aucune connotation religieuse, pour moi. C'est juste un beau souvenir et une jolie statuette d'un maman et de son bébé ! Bisous Claire !

      Supprimer
  4. Pour ce début d'article, il était courant de voir ces plantes dans tous les jardins, les temps ont changés et les jardins d'aujourd'hui ont bien évolués pour notre plus grand bonheur.

    RépondreSupprimer
  5. Très émouvant, la lecture de ton post ce matin (en partie lié au fait que j'ai appelé ma fille "Marie", je crois ...). Je comprends que tu sois attachée à ce coin de ton jardin; je le serait aussi . ♥♥♥ Bon week-end, Marie-Noëlle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un si joli prénom !! ;) Merci pour ton message touchant, Cécile !

      Supprimer
  6. Il y a des choses de l'enfance qui restent à jamais gravé dans nos coeurs et qui nous guide une fois adulte ! Je trouve adorable que tu gardes cette statuette et que tu perpétues cette tradition initié par ta maman ! Bises Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis une indécrottable sentimentale ... Bisous Virginie !

      Supprimer
  7. Belle expression du vécu dans ton jardin qui a des trésors!

    RépondreSupprimer
  8. et dans 20ans ou 30 ans , que diront ils de nos jardins nos petits ou arrières petits enfants ? " ils aimaient à cette époque les bambous , les rosiers qui grimpaient partout , les Hellebores , les jardins un peu fouillis , les potagers en carrés ...." que restera t il de tout cela ?. Et pourtant des plantes comme les pivoines ont tjs été admirées partout et de tous les temps

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'important est que le jardin que l'on crée soit un jardin où l'on se sent bien... Les modes changent, les goûts aussi; le plaisir du jardinage et le bien-être qu'il procure restent le même !

      Supprimer
  9. Extraordinaire cette vierge à l'enfant peut-être faudrait-il demander conseil pour la sauvegarder des affres du temps.Il conviendrait de connaitre son matériau alors, il semble vu de l'ordi un peu "crayeux" et si c'est le cas friable donc très fragile.Il en va des jardins comme il en va des modes bien souvent. Je trouve que cette rocaille fait très naturelle on ne le soupçonne guère maçonnée. Sinon Marie j'adore vraiment ta bannière sont-ce des fleurs de ton jardin ? Ou est-ce planté dans une jardinière ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison : cette petite statue semble être en plâtre. Je lui ai passé deux couches de vernis mat incolore. Ça a l'air d'être efficace. La bannière est une photo d'une potée fleurie composée pour le printemps avec des violas, des anémones, une jacinthe et une pervenche pourpre. Je vais la changer bientôt ! Bonne journée Maryline !

      Supprimer
  10. La façon de voir le jardin a beaucoup évolué ces dernières années..
    Les gens sont plus sensibles à leur exterieur...
    Certains continueront par choix à planter des conifères mais comme l'écrit Anne, nos enfants nous reprocheront peut être nos choix actuels...
    Y'a des modes en matière de vêtements, de décoration mais de jardins aussi..
    Le tout étant de trouver son style...
    Bravo pour l'évolution que tu as donné à ton jardin...
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message encourageant, Sophie! C'est vrai que lorsque je repense au jardin lorsque je l'ai investi, il a bien évolué. Je vais essayer de retrouver et scanner de vieilles photos de quand j'étais petite... Bisous !

      Supprimer
  11. J'adore cette jolie histoire. Je t'imagine petite fille avec ta Bonne-maman, allant poser des fleurs à cette émouvante Sainte Vierge...
    Ta rocaille, déjà bien végétalisée, peut être un atout et tu fais bien de l'apprivoiser! Je suis sûre qu'elle sera bientôt magnifique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était il y a quarante ans !! Ça ne me rajeunit pas mais c'est comme si c'était hier .
      Cette rocaille est un vrai défi... mais elle est déjà mieux et elle va encore évoluer, c'est sûr. Je ne m'y suis attaquée que récemment car elle ne m'inspirait pas... Gentiment, les idées viennent... Bonne semaine,et bisous Malo !

      Supprimer
  12. C'est comique; j'avais exactement les mêmes choses dans mon jardin lorsque j'ai acheté ma maison. Les premiers à partir ont été les cotoneasters. Les juniperus ont suivi de très près, ce qui a dégagé la vue depuis la terrasse. Les roses étant uniformément rouges (ce n'est pas ma couleur préférée!), je les ai enlevées sans remords car elles étaient bien vieilles et fleurissaient peu. Pas de rocaille chez moi, mais des rhodos et des vieux arbres fruitiers.
    Je n'aime pas les rocailles d'habitude, mais la tienne présente un aspect naturel et je la trouve finalement jolie! Bravo d'avoir conservé cette petite grotte toute mignonne qui fait partie de ton histoire, finalement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces végétaux étaient typiques de ces années-là ! Il faut bien faire avec ce qui existe déjà... Les années ont donné au jardin beaucoup de charme, je trouve... J'adore ses murets, son dénivelé, pas pratique mais qui permet une jolie balade... Mais la rocaille, je m'en serais bien passée, je t'avoue !

      Supprimer
  13. Comme en toutes choses, il y a une mode dans les jardins. En ce qui me concerne, je ne suis pas les courants. Je fonctionne au "feeling".
    Mais il faut préciser qu'il y a 30, 40 voire 50 ans, on ne trouvait pas grand chose du côté des végétaux. Dans nos jardins de famille, à côté des vieux pieds de rosiers anciens, on ajoutait des rosiers "Meilland"... Ensuite pas de variétés originales de vivaces mais les iris, les solidagos, hémérocalles, lis de la Madonne etc... "qui avaient toujours existé au jardin". Je me souviens encore des commandes de ma maman chez "Léon Pin" !
    Ta rocaille prend belle tournure. Il serait dommage d'aller y faire passer la pelleteuse !
    Quant à la petite grotte, elle a ce charme des choses d'autrefois. Ton rosier rouge est peut-être le rosier "Alain" que l'on trouvait partout. Récemment j'ai rencontré une personne qui le possède encore : elle va m'en faire une bouture (nostalgie... nostalgie...)
    Bon week-end ! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison, Catherine ! L'important est de créer un jardin qui nous correspond, au-delà des modes ! Je pense en effet que 'Alain' devait être le nom de ces rosiers rouges !
      Je dois encore travailler la rocaille ... J'ai fait un grand pas djà puisque c'est la première fois que je la montre !!! Bonne semaine et bises à toi!

      Supprimer
  14. Oui mai c'est mois de la vierge :) je trouve cette petite grotte kitch aussi, mais tout comme toi je n'aurais pas su enlever cette petite vierge qui a du recevoir de nombreuses prières ! je suis comme Anne persuadé que les générations à venir nous trouveront kichissime :p Je n'aimais pas les roses, je les avais toujours vu en rang d'oignon dans le massif rectangulaire entouré d'une bordure de béton chez mes grands parents... tu vois on évolue aussi :p D'ailleurs dans mon village il y a plusieurs jardin comme ça... et je sais qu'elles (ce sont des femmes) trouvent le mien fouilli totale :)
    Et puis à l'époque le choix des végétaux n'étaient pas si immense, pas d'internet... il y avait quand même quelques vpc mais du coup on avait tous les mêmes espèces et variétés. Aujourd'hui tu découvres une plante qui te plait, tu cherches sur le net, tu commandes et op op au jardin ! Elle est belle notre époque :)
    Bisous
    Lydie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, Internet provoque une petite révolution : toutes les tentations sont à portée d'un clic, toutes les découvertes sont possibles... Mais la rareté ou le caractère exceptionnel des plantes ne fait pas tout le charme d'un jardin. Ton jardin est réussi si tu te sens bien dedans ! Bisous Lydie !

      Supprimer
  15. Comme Lydie, c'est aussi cette époque qui m'a faite ne pas aimer les roses et les conifères, je les apprivoise doucement l'un et l'autre en les intégrant de manière moins "brutale". Par contre, ouch, je crois que c’est peine perdue pour le cotoneaster, et en c equi me concerne, aussi le forsythia...Mais c'est vrai, tout est affaire de mode et de période. Bon par contre, je n'aurais pas gardé la vierge, simple question de principe, mais je peux comprendre ton attachement à certains rituels qui nous construisent, enfant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Forsythia va disparaître... Je n'en peux plus de le voir chaque printemps ... mdr !
      C'est plus au souvenir que je suis attachée qu'au rituel et à ce qu'il représente... Rien, en fait... Je sais qu'on doit vivre au présent... L'enfance reste pour moi une période de ma vie insouciante et joyeuse. Je fais le maximum pour que celle que je vis maintenant soit sereine et heureuse ! Bisous Stéphanie !

      Supprimer
  16. je reviens à ces roses d'" autrefois " . Pendant très très longtemps , je n'ai connu que les rosiers bas ,en coupe découpée , plutôt raides , alignées ds le jardin de mes beaux parents et autres jardins . Et puis à 50 ans j'ai découvert avec stupeur et ravissement le jardin d'André Eve et ses dégringolades merveilleuses de roses anciennes . Et ces roses datent pour la plupart d'avant 1900 . Alors pourquoi ttes ces tristes roses alignées ds les jardins publics des années 60. L'inexistence d'internet à cette époque n'explique pas tout .

    RépondreSupprimer
  17. Pas facile de garder tout en personnalisant mais tu as bien fait de garder la rocaille que je trouve très belle et cette adorable grotte qui héberge la Vierge et l'enfant Jésus.
    Oui, le mois de mai, le mois de Marie et on chantait "C'est le mois Marie, c'est le mois le plus beau". Nos jardins ont changé mais la météo aussi ! lol
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que ce post éveille des sentiments contrastés et je m'en réjouis. C'est bien si chacun peut exprimer ce qu'il ressent d'assez personnel et intime au fond, dans le respect et l'écoute des autres . Merci pour ton message, Sylvaine et gros bisous !

      Supprimer
  18. Je trouve que tu as très bien réussi cette rocaille que je la trouve ravissante et quant à la grotte et ta jolie statue , je comprends que tu ne veuilles pas t'en séparer !
    Gros bisous Marie et bon Dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es mignonne ma Laetitia ! Je sais que cette rocaille n'est pas encore aboutie mais j'ose déjà vous la montrer maintenant ! Mdr ! Tu la verrais en hiver ... :(
      Bisous ma toute belle !

      Supprimer
  19. le plus amusant de tout, c'est qu'après les avoir honni, je suis en train de redécouvrir les cotonaesters après avoir vu comment le jardin de la mare aux trembles qui est pour moi une référence les avait revisités... du coup je viens d'en planter 3 ( dammeri, streib's findling et evergreen...) j'espère que le résultat me plaira et si c'est le cas... je vous montrerai le résultat...en ce moment, je m'aperçois que des arbustes totalement démodés reviennent en force à condition de les traiter différemment notamment en matière de taille...notamment en nuage ....après c'est aussi en fonction de son jardin.... comme quoi.. tout est un éternel recommencement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison. Je pense que fondamentalement, il n'y a pas de vilaines plantes. Tout dépend de la façon dont on les met en scène, des associations qu'on forme, du jardin qu'on veut concevoir, de la région... J'aime les palmiers à la Côte d'Azur mais mon voisin vient d'en planter un dans un grand bac en béton et dans les Ardennes, vraiment... ça ne le fait pas ! Mais si ça lui plait à lui, finalement pourquoi pas ...

      Supprimer
  20. C'était le mois des bouquets sur un meuble, avec un beau napperon, et une statue de la Vierge...à défaut d'une jolie grotte ! j'aime ta rocaille, un défi...
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'as dit :un vrai défi!! Bonne semaine, Catherine !

      Supprimer
  21. Tu as su faire de belles transformations ! Moi, j'ai taillé mon juniperus en nuage, c'était ma première expérience du genre et si je me loupais, du coup, je l'enlevais... mais j'ai réussi ! Quant à ta rocaille, je la trouve tout à fait sympa, de quoi faire un p'tit coin de plantes Alpines !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton compliment, Louli !
      Un petit coin de plantes alpines... pourquoi pas ! Mais cette rocaille fait 8m de long sur 2m de haut... Il en faut des plantes alpines ! Bisous à toi et bonne semaine !

      Supprimer
  22. Je la trouve très touchante aussi, toute abimée qu'elle est.
    *beau dimanche*

    RépondreSupprimer
  23. Elle est effectivement très jolie malgré les traces du temps qui passe

    RépondreSupprimer
  24. Joli post encore Marie, j'aime bcp ton style, ton jardin, ta nostalgie .... c'est précieux tout ça.
    Bisous, passe une belle journée,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci et belle journée à toi Régine !

      Supprimer
  25. quel plaisir de te lire... comme à chaque fois ! Ah la mode, les goûts,... moi aussi j'ai connu des jardins avec des rosiers rouge, bien alignés, des petites bordures de béton, les thuyas, les cotonéasters, etc... et à cette époque il y avait deux "trucs" que j'avais en sainte horreur : les hortensias et les chrysanthèmes... (surtout ceux à grosses fleurs et jaunes... beurk je ne les aime pas du tout !), pour les hortensias finalement avec le temps, j'ai changé d'avis... comme quoi...
    Je débute en jardinage, j'ai encore beaucoup de progrès à faire, et beaucoup de massifs à réaliser ! Pour l'instant, il n'y en a qu'un seul d'à peu près correct, devant la maison et c'est "un peu fouillis", mais je l'aime et il me plait comme ça... et puis j'aime bien quand mes voisins me disent "dis-donc, y'en a des plantes dans ton massif !" et puis j'essaye de faire comme chez Isabelle : tout serré et planté avec un chausse-pied !
    Bonne journée à toutes les mamans !
    Nathalie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton passage par ici, Nathalie ! Je te remercie pour ton mot si gentil ! Jardiner est une passion qui se partage, je ne la conçois que comme ça ! Je te souhaite beaucoup de plaisir dans ton jardin. L'important est qu'il soit fait juste pour toi et pour tes proches, que vous vous y sentiez bien. Alors, il est réussi !
      Bonne semaine à toi et à bientôt !

      Supprimer
  26. Belle rocaille super bien végétalisée ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça commence, ça commence... Merci et bon dimanche, Nikki!

      Supprimer
  27. Tu as su conserver ce qu il y a de charmant dans jardin. Cettte petite statue est le témoin du temps et des générations qui se succèdent. Chacun met sa patte dans un jardin il a l ame de ses jardiniers passés et présents et c est sans doute pour cela que tu tiens a ta marie. Pas besoin d etre croyant pour cela. Merci pour cette jolie visite dans le passé de ton jardin. C est émouvant

    RépondreSupprimer
  28. C'est vrai, qu'il y a des jardins à la mode et d'autres qui sont complétement hors du temps...mais je dois dire que cette tendance "conifères-rocaille-roses rouges" était particulièrement redoutable, impersonnelle et sans âme au possible ! Ta rocaille, avec ta patte, gagne en charme...et oui, cette vierge meurtrie par le temps, est émouvante !
    Bonne journée
    Charlotte

    RépondreSupprimer