19 avril 2017

Déception et réconfort

Oh ! Comme j'étais impatiente de retrouver le jardin après une semaine de vacances passée loin de lui ! (Impatiente de retrouver mes fils aussi, mais ça va sans dire !)


Je m'attendais à le voir tout changé... et bien, il ne l'est pas tellement.


Il m'a attendue !


Il faut dire que les températures sont restées fort basses avec même des gelées nocturnes. Ce matin, -2 degrés ! Et 4 degrés à midi. Il fait un froid de canard ! Je grelotte depuis mon retour du Périgord.


 Perles de grêle



Et puis, je me suis mise en rage contre les mulots qui ont dévoré la plupart des tulipes que j'avais mises en terre avant de partir. J'ai été bien naïve de croire que, passé l'hiver, ils n'y toucheraient plus. Affamés qu'ils sont !

La dernière est mangée jusqu'à la fleur !

Et non contents de s'attaquer aux bulbes, ils ont bouffé deux rosiers !

Taillés comme des crayons!

Et deux pavots dont le magnifique "Manhattan" obtenu des graines de Cécile, ma Luciolette !


Disparu aussi le magnifique Selinum wallichianum. Mais heureusement, un petit semis spontané est apparu. Comme il a choisi pour nid le coeur d'une jeune Echinacea, je vais attendre qu'ils poussent un peu l'un et l'autre avant de les séparer.


J'espère que le carnage va cesser. J'ai la phobie des rongeurs et ce n'est pas moi qui vais placer des cages comme Malo pour capturer ces bestioles ! 
Et ce n'est pas Lili non plus qui va m'en débarrasser. Elle en a aussi peur que sa maîtresse, semble-t-il !

Voilà pour les déceptions...

Mais restons positive !
Il y a du joli !

Le Cornus "Eddy's White Wonder", tout petit encore, offre déjà quelques fleurs.


Voici le lilas "Belle de Moscou" qui ouvre peu à peu ses boutons. 
Je crois que vous en verrez encore des photos. J'en suis raide dingue ! 


Les narcisses s'ouvrent les uns après les autres. Celui-ci, c'est "Silver Chimes". Ravissant !


Quelques fritillaires meleagris dans un panier

Dans la vignette en haut à droite, un bulbe gélif mais adorable : Ornithogalum balansae !

Et puis, il y a deux petits trésors.
La magnifique giroflée qui vient des graines de Laetitia (SOL 2016) et le petit bout du Geum Cosmopolitan de Pascale qui a bien grandi !

 Une couleur sublime !

Délicatesse !


Je vous souhaite une belle journée !

5 avril 2017

La naissance du printemps


J'ai l'immense plaisir de vous annoncer la naissance du printemps au jardin de Marie !


Un signal olfactif me le fait savoir chaque année ! C'est le parfum épicé du Nothofagus qui embaume tout le jardin.


Ce sont les vacances et le soleil brille. 
La douce lumière du matin, cette lumière qui m'a tant manqué, me met de bonne humeur.


Et tout ce vert ! Oui, le printemps est décidément arrivé !


Les tulipes plantées en pots à l'automne ont retrouvé la bonne terre du jardin.
Je suis heureuse : elle bonifie d'année en année grâce au compost et au paillis étalé chaque automne. Dans les premiers massifs créés, c'est un bonheur de la voir souple et noire, chaude déjà et accueillante !


Ce que j'aime par dessus tout en ce moment, c'est le déploiement des feuillages.
Certains hosta pointent juste le bout de leur nez, forts et drus.


D'autres déroulent déjà leurs feuilles


Le feuillage des pivoines, lui, s'étire et se défroisse. Celui des heuchères est tout frais et pimpant!


L'Angelica Ebony, haute de 30 cm déjà, joue avec la lumière matinale. Et la pimprenelle s'est parée de perles minuscules.


Je trouve que le printemps c'est la saison, avec l'automne bien sûr, où les feuillages sont le mieux mis en valeur. 
J'aime jouer avec leurs contrastes de forme, de texture, de couleur.

 Pivoine arbustive Ohfuji Nishiki et Allium Mount Everest

 Et puis, certains se parent, à l'aube, de la bruine de la nuit et je trouve ça craquant

 Phlomis russeliana

Les bourgeons du tilleul gonflent à vue d'oeil. Le roi du jardin prend de plus en plus de place, aérienne et souterraine... 
A la jardinière de s'adapter ! 
Ce qu'elle va tenter de faire sous peu...


Quant à l'érable Katsura, ses teintes printanières valent bien celles qu'il prend à l'automne.


Le début du printemps, c'est aussi le temps des promesses de fleurs.

Les boutons du rosé, du ravissant, de l'exceptionnel lilas "Belle de Moscou" dont j'attends la floraison depuis 4 ans ! La jeune pousse maigrelette offerte dans une jardinerie va enfin fleurir ! Je me réjouis de vous la montrer en fleurs !


C'est à ce stade que je préfère ces Muscaris dont j'ignore le nom.



Et ma pivoine Early Glow ... Comme je l'aime ma petite folie (elle m'a coûté une petite fortune...)! Elle ne m'en veut même pas de l'avoir déplacée il y a un mois...



Et puis, il y a la glycine, couverte de grappes de boutons. Ça promet un joli galon contre la façade !


Et pas de fleurs dans tout ça ?
De loin, on croirait que non... 
Mais il y a l'amélanchier qui prend une jolie silhouette avec les années.


 Joli contraste avec le feuillage du rosier Apricot Bells


Et ma petite Spirée Fujino Pink, toute jeune encore mais tellement adorable !



Au petit matin, elle révèle tous ses contrastes : mini boutons carmin qui s'éclaircissent en s'épanouissant, fleurettes immaculées mais qui gardent au revers leur jolie teinte rose.


Une merveille qui me ravit.


Et puis, il y a les premières tulipes, celles qui sont restées en terre et qui émergent ci et là.


Les premiers narcisses, ce sont chaque année les Narcisses Geranium.


Multiflores, ils sont très lumineux !


Il y a aussi les Narcisses Ségovia qui me charment du haut de leur 20 cm.



Mais la plupart des fleurs du premier printemps, ce sont des discrètes ! Il faut s'approcher et se pencher pour les découvrir.


 Violette et Brunnera


Ophiopogon nigrescens et Primevères juliae Wanda



 Muscari dans le feuillage du Seseli libanotis et
Muscari Valérie Finis dans les ancolies



Le printemps est là et je lui confie mon jardin pour une semaine !


Oui ! Vous avez bien lu : je m'en vais à ce qu'on pourrait penser être le pire moment de la saison jardinière !

 Mais j'ai tout bien nettoyé, j'ai divisé, j'ai déplacé ce qui devait l'être, 


j'ai semé en place les annuelles rustiques,


J'ai repiqué les premiers pois de senteur,


j'ai préparé quelques potées,


 Charge à lui de faire pousser tout ça et de me préparer un retour explosif ! 
Je lui fais confiance.

Et pour ce qui est de l'arrosage des semis en serre, je fais confiance aux trois mecs de la maison...


Ils ont été briefés, débriefés, rebriefés ! Tout doit être tenu sous haute surveillance.

Je me sens pleine de force, de confiance, d'envie et d'élan. 
  C'est l'effet magique du printemps ! 
Et je m'en vais le coeur (presque !)léger.


Je souhaite que le retour du printemps vous fasse le même effet !