13 mars 2013

Du bon usage des rouleaux de papier WC...

Certaines graines ne supportent pas bien la transplantation et ont besoin d'un contenant assez haut pour développer leurs racines.
C'est le cas, par exemple des Echinops (c'est ce que j'ai lu quelque part) et des pois de senteur (qu'on peut aussi semer directement en place en mai, mais chez moi, ils fleurissent alors fort tard !)

J'utilise pour ça les tubes en carton des rouleaux de papier de toilette et d'essuie-tout. 

Au moment de mettre en place, j'enterre le tout en veillant à ce que le carton soit bien humidifié. Das ces conditions, il se désagrège très vite. 



Echinops ritro semés le 23/02


Si vous connaissez d'autres graines qui apprécieraient cette 'technique', n'hésitez pas à le faire savoir !

Coupés en deux, ces contenants peuvent très bien remplacer les petits pots de tourbe, pour semer les Pavots par exemple.

35 commentaires:

  1. Très bonne idée Marie. Mais comment fais-tu pour que le terreau ne sorte pas par en-bas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les place dans un grand ravier bien serrés les uns contre les autres et je n'y touche plus. J'arrose en versant un fond d'eau dans le ravier qui est absorbée par capillarité. Je fais pareil pour les godets de tourbe d'ailleurs.

      Supprimer
  2. Génial Marie !
    J'en avais entendu parlé mais je n'avais jamais essayé. Si toi tu as "testé et approuvé", je peux y aller les yeux fermés !
    Bisous et bonne journée.

    RépondreSupprimer
  3. Tu as des idées géniales! Bonne journée Marie!

    RépondreSupprimer
  4. Ben dis-donc il fallait y penser, c'est top, Marie, tu en as encore d'autres des idées aussi géniales ? Oui on dirant bien.

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Marie , tu penses que toutes les graines n'aiment pas ce genre de contenant ? Claire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, tout à fait, Claire. Mais comme je n'ai pas une tonne de rouleuax, je les réserve à ces graines qui n'aiment pas être repiquées en pots indivuels puis transplantées de nouveau en pleine terre. Elles aiment aussi les contenant haut. En terrine, je ne mets que 3cm de terre. Ici, elles ont 10 cm de terre !

      Supprimer
  6. les pavots ne supportent pas non plus les transplantations .
    mais tes rouleaux n'ont pas de fond ?
    Nanou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je place les rouleaux dans un ravier, bien l'un contre l'autre. Puis je remplis de terreau, j'arrose bien, je complète avec du terreau s'il en manque (ça a tendance à se tasser) puis je sème 1 ou 2 graines par rouleau. Ensuite, je n'y touche plus jusqu'à la transplantation. J'arrose en versant d l'eau dans le ravier. Voili voilou!

      Supprimer
  7. j'ai vu cette technique et je la trouve astucieuse, surtout vu le prix des godets de tourbe (sans tourbe c'est mieux) ... pour les autres graines je te dirais bien les tournesols, les ipomées car l'un comme l'autre n'aiment pas la transplantation, je pense aussi aux roses trémière. Il me semble que la Cephalaria est dans ce cas aussi ! Ainsi que les malva et lavatères...
    Bonne journée :)
    Bisous
    Lydie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent, Lydie ! Bien sûr ! les tournesols, les ipomées... super ! J'ajoute ! Mercii!

      Supprimer
  8. ah j'adore ! super idée que je vais piquer !

    RépondreSupprimer
  9. Encore une idée géniale (tu en as beaucoup d'autres comme ça ?). Je vais l'appliquer à mes semis de courges et potirons cette année !
    Merci pour ce partage de trucs fort intéressants...
    bonne journée,
    Charlotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée aussi pour les courgettes et les potirons ! Merci!

      Supprimer
  10. Voilà une excellente idée que je ne manquerai pas de mettre en pratique. Je dois repiquer des Ipomées camoclit cardinalis. Avec ton astuce, j'aurais pu éviter ce travail.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois en effet que c'est une bonne idée pour les ipomées ! Ce sera pour l'année prochaine ! J'hésitais à faire un article la-dessus car je me disais que tout le monde connaissais l'astuce. Heureuse de voir que ça sert eet désolée de n'avoir pas publié plus tôt ! A bintôt Catherine !

      Supprimer
  11. J'avais utilisé des rouleaux aussi l'année dernière, avec succès. C'est pratique, et très économique! Un bon truc!

    RépondreSupprimer
  12. Moi, j'ai toujours peur que le rouleau ne se décompose donc je n'ai jamais essayé.
    Mes pois de senteur, je les sème fin mars directement en place.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais eu de problème . On peut aider en crantant le carton en plusieurs endroits. Pour ce qui est des pois de senteur, je tenterai aussi le semis en pleine terre mais sans doute 15 jours plus tard que chez toi ...

      Supprimer
  13. Toujours de bonnes idées chez toi, je l'utiliserais pour les ipomées comme Catherine. Au passage, si tu as un souci avec les Echinops, je peux t'en envoyer en bouture, j'en ai un énorme pied qui je dois raffraîchir.
    Bonne journée
    Nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil de ta part, Nicole ! Merci beaucoup! mais quand je vois comment ils se sont développés, je crois que j'arriverai à en réussir quelques-uns. Bisous !

      Supprimer
  14. J'ai rapporté l'année dernière de Saint Jean de Beauregard une petite presse pour fabriquer des godets de semis en papier recyclé de chez Botanic éditions. Bien pratique aussi...
    *belle journée*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui! J'ai déjà vu cet outil. Ça a l'air pas mal en effet !

      Supprimer
  15. Mais c'est intelligent, ça ! il va falloir faire une consommation massive de ces produits ce jours-ci ? dur/dur...Bonne journée

    RépondreSupprimer
  16. je fait comme toi depuis bien longtemps c'est super pratique!
    a+@
    mp

    RépondreSupprimer
  17. oui, je connaissais, mais jamais pratiqué ! flute, tous les miens ont servi pour le démarrage du feu du poele à bois...je note pour les pois de senteur et les pavots. Comme d'hab : merci Marie !

    RépondreSupprimer
  18. Tu es la reine des trucs, Marie, alors, tu récupères tout !!!
    MC

    RépondreSupprimer
  19. super idée que je retiens.....allez...hop les enfants...on garde tous les rouleaux. y vont adorer...zut je les mettais dans mon compost!!!!! Merci marie et bonne journée

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour,
    En fait, il suffit d'écraser le rouleau (2 fois) pour que le tube rond devienne un tube carré, ensuite pratiquer une petite découpe sur chaque arrête, ensuite rabattre la partie basse (la terre ne sortira plus de son contenant).
    vous pouvez déposer vos rouleaux modifiés sur un plateau contenant du sable, l'avantage de ce système, c'est que l'humidité excessive sera captée par le sable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue et merci pour les conseils !

      Supprimer
  21. Merci pour ces conseils Marie-Noëlle! bisous! Evelyn n°20 SOL 2016

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Evelyne ! Les bons trucs sont faits pour être partagés ! Bisous !

      Supprimer
  22. Super! On a tous un rouleau de ronderche qui traîne chez soi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement ! Et ça marche super en plus !!

      Supprimer