15 août 2015

Les boutures aoûtées

C'est le moment de réaliser les boutures aoûtées ou semi-ligneuses. Et puisque Anne m'a demandé dernièrement comment je réalisais les boutures de Salvia...


... et que Gine à son tour me pose la question à propos des Hydrangea, je vais donc vous montrer comment je m'y prends.


C'est facile et très amusant. De plus, on a la certitude d'obtenir exactement la même plante que la plante-mère. Et après, on peut faire des cadeaux ! C'est aussi un bon moyen pour moi de multiplier les chances de sauvegarder certaines sauges plus fragiles.


Les boutures aoûtées ou semi-ligneuses conviennent pour les plantes ligneuses, c'est-à-dire celles qui ont tendance à faire du bois, comme les sauges, certaines agastaches, les hydrangea, les roses, les fuchsia, les arbustes en général...


Il faut choisir une pousse de l'année qui n'a pas fleuri de préférence, mais ce n'est pas absolument nécessaire. Elle ne doit pas être lignifiée, c'est-à-dire transformée en bois. Elle doit être verte, donc. Mais elle ne doit pas être trop molle non plus.


 Tiges de Salvia, de clématite, d'hydrangea 


Ensuite, il faut couper cette tige en tronçons en coupant d'abord sous un noeud, puis au-dessus du suivant. Si l'entre-noeud est court, on coupe après le deuxième noeud. Selon la longueur de la tige, on peut préparer une, deux voire trois boutures.


Puis, il faut ôter les tiges et les feuilles du bas de la bouture en tirant délicatement vers le bas.


On réduit enfin les feuilles du dessus pour limiter l'évaporation. Ces boutures font une dizaine de cm.


On peut aussi faire une bouture à talon. Pour ça, il ne faut pas couper la tige sur la plante mère, mais la détacher délicatement avec un morceau de la tige déjà lignifiée. C'est possible pour les rosiers, les clématites,... pas pour les sauges. 

Pfiououou ! C'est plus facile à faire qu'à expliquer ! J'espère que je suis claire !


Bouture à talon de clématite

Il ne reste plus qu'à planter cette bouture dans un terreau spécial bouture et semis, très aéré et pauvre.
Je choisis des pots assez hauts et je les remplis généreusement de terreau, sans tasser.


Puis, j'enfonce une ou deux boutures par pot jusqu'à la base des feuilles ou le plus près possible si la bouture est trop grande pour le pot. L'idéal étant d'avoir des pots de la bonne hauteur. Et là, seulement, je tasse le terreau des deux côtés de la bouture avec mes pouces et mes index. (Sur la photos, vous ne voyez qu'une main, l'autre est sur le déclencheur de l'APN !)


Ne pas oublier d'étiqueter ! Je laisse tremper les pots quelques minutes dans un bac d'eau pour les arroser sans déranger les boutures et j'entrepose le tout dans un endroit ombragé. Jusqu'à la reprise, il faut veiller à ce que la terre ne dessèche pas.



Voilà, c'est fini !

Voici mes boutures de rosiers, réalisées de la même façon. Sauf que pour les rosiers, les boutures sont plus longues et que je les enfonce jusqu'en dessous d'un noeud. Pour certaines, j'ai en plus écorcé, d'un côté et sur quelques cm, la base de la bouture, suivant ainsi le conseil de Laetitia.


Les boutures passeront l'hiver à l'abri dans la serre (non chauffée). 
Les plus costaudes (rosiers, arbustes, chèvre-feuille,...) restent à l'extérieur, protégées par de la paille ou des fougères, par exemple. On peut enterrer les pots aussi.  Elles pourront être mises en place au printemps suivant, voire à l'automne suivant pour les rosiers.


Voici deux boutures du rosier Marietta Silva Tarouca, un merveilleux grimpant, pour faire plaisir à deux d'entre vous. Si vous souhaitez l'avoir dans votre jardin, laissez-moi un commentaire et je vous l'enverrai (tirage au sort si nécessaire samedi prochain).


C'est celui contre le mur. Bien remontant, en plus !

Voilà ! Les boutures, c'est addictif comme les semis. On commence et puis on a envie de tout tester ! Si ça rate, ce n'est pas grave. Si ça réussit, nous voilà avec une fierté immense et la possibilité de faire plaisir aux amis. Alors, lancez-vous !

Bonne journée à vous !

76 commentaires:

  1. Merci Marie, pour ta générosité! Evidemment, ton rosier Marietta me fait très envie, mais vu les difficultés d'envoi sur la Suisse, je m'en passe volontiers... Je le trouverai certainement dans ma région, à l'occasion! En tout cas, j'ai bien retenu la leçon pour les hydrangéas. Pour les rosiers, je fais la même chose que toi - et ça marche relativement bien...
    Je vais donc tenter cette semaine des boutures sur Phantom et sur Annabelle...
    Bon weekend!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a aucune raison que tu ne participes pas au tirage au sort ! Tu es inclue dans les candidats !
      Tu verras, ça prend encore plus facilement pour les hydrangea que pour les rosiers !Je te souhaite un bon succès ! Bisous Gine !

      Supprimer
  2. Merci Marie, oui c'est sans doute plus facile à faire qu'à expliquer mais je vais tenter, J'ai fait quelques boutures d'hortensias!
    Je vais tenter, on verra bien!
    Je veux bien tenter ma chose pour ce joli rosier!
    Gros bisous et bonne fête ma chère Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui ! Il faut essayer ! C'est si gai !
      Je prends bien note de ton souhait pour le rosier ! Gros bisous Béa !

      Supprimer
  3. si les frais d'expédition sont trop élevés, il est évident que je ne participe pas.....
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne ferais pas la proposition si ça ne m'arrangeait pas !Ne t'inquiète donc pas des frais de port ! ;)

      Supprimer
  4. Caroline Jardin des Pixies15 août 2015 à 09:28

    Je me suis mise aussi aux boutures. Je tente le Weigela ...on verra. Il y a deux ans j'ai réussi à bouturer un Philadelphus, je suis contente, l'arbuste fait maintenant 50cm, il semble bien parti. Je viens de faire quelques rosiers inconnus de chez ma maman, j'avais réussi un rosier au printemps passé. Je veux bien jouer pour ton beau rosier, son dégradé de couleur est magnifique. Tu me dira si tu as su repiquer la knautia apportée en juin. Et j'espère que tu as trouvé un petit coin pour purple dôme . Bisous, Caroline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est amusant comme tout les boutures et je vois que tu es une experte ! J'ai bien sûr planté tes deux cadeaux dans mon jardin. L'aster dans le massif des arcades et la Knautia dans la massif pourpre et jaune mais je pense qu'elle n'aura pas assez de soleil et je vais donc la déplacer. Je te ferai des photos quand l'aster sera en fleurs. La Knautia, ce sera pour l'année prochaine ! Tu es sur la liste pour le rosier ! Bisous Caroline !

      Supprimer
  5. Coucou Marie. Quel bonne idée de ré-expliquer ces gestes simples qu'on fait (presque) les yeux fermés....et puis ça me rappelle à l'ordre ! Il est temps que je m'y mette moi aussi : les sauges, les fuchsias, les hydrangeas...j'ai du monde à bouturer moi aussi :)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis, je me dis que certains lecteurs débutent et qu'une explication peut être utile. Bisous Charlotte !

      Supprimer
  6. Cela fait longtemps que je n'ai plus bouturé faute de place. Mais j'avoue que ça m'amusait bien.
    Tu nous a rudement bien expliqué tout ça ! (on sent la prof, c'est inévitable)
    Pour les fuchsias, j'ai toujours trouvé cela plus facile au printemps : elles reprenaient avec un taux de réussite beaucoup plus grand et pas de problème d'hivernage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben zut ,alors ! Ça fait encore prof... Pffff ! Je n'ai pas encore bouturé les fuchsia, mais c'est une bonne idée de les faire au printemps... pourvu que les fuchsia aient survécus !

      Supprimer
  7. Merci Marie pour ce cours de bouturage. Hier j'ai bouturé des tiges d'hortensias et à voir ton article, j'ai bien fait tout comme il faut. Il ne manque plus qu'à attendre pour voir le résultat. Je veux bien tenter ma chance pour ton petit rosier qui a l'air bien sympathique. Je te souhaite une très bonne journée et encore bonne fête à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Vérnique ! Et je prends bien note de ton souhait ! Bonne réussite avec tes boutures !

      Supprimer
  8. Eh bien, je vais m'y mettre...... tes explications sont claires et nettes, merci.
    Je veux bien être sur la liste du tirage au sort pour ton beau rosier.
    Bon samedi.
    Et Bonne fête :-)
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfait, c'est noté ! Bonne journée Laurence !

      Supprimer
  9. Toujours aussi judicieux tes reportages Marie ! Je reviens de vacances et vais aussi me mettre à quelques boutures, en ce qui concerne les hydrangeas je les pique directement en terre et cela marche aussi. Mais j'ai des progrès à faire pour les sauges et les arbustes. Désolée de n'avoir pu te rencontrer cet été, des aléas divers, notamment de foudre tombée ne l'auront pas permis, mais il y aura d'autres fois. BIzh et bonne fin de vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Bretagne est plus douce que les Ardennes, mais je tenterais bine ta méthode pour quelques hydrangea ! Oulà là ! La foudre !! Pas trop de dégâts, j'espère... Nous étions dans les Côtes d'Armor et pas dans le Finistère, et pour une petite semaine seulement. Mais je retournerai en Bretagne. J'ai adoré ! Et tu es aussi la bienvenue si tu fais un petit trip en Belgique ! Belle fin de semaine, Maryline !

      Supprimer
  10. Bonjour Marie, et bien voilà je sais ce que je vais faire cet après midi. Merci pour ces explications hyper claires....si ça me rend addict au bouturage , après les semis du printemps!!!!! Je suis candidate à l installation de Marietta dans mon jeune jardin. Je te souhaite une très belle journée et haut les cœurs pour le bouturage!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta visite, Chantal ! Tu feras partie du tirage au sort, c'est bien noté ! Bonne fin de semaine !

      Supprimer
  11. Bonjour Marie super ton petit reportage en tout cas ça me donne qu'une envie c'est qu'il arrête de pleuvoir pour moi aller bouturer des hortensias que j affectionne, je n'ai jamais essayé de le faire car j'avoue que je pensais que c'était compliqué à faire et grâce à toi et tes explications je vais m'y mettre :-).
    J aimerait aussi participée à ton tirage au sort pour ton joli rosier qui éventuellement pourrais venir garnir ma façade. Merci bonne journée à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est franchement facile ! Je ne réussis pas toutes les boutures, bien sûr,mais les hydrangea, c'est assez facile.
      C'est vrai qu'il donnerait bien sur ta façade, ce grimpant ! Je te note sur la liste des candidates. Bisous !

      Supprimer
  12. Tes explications sont claires Marie alors on y va !!! je veux bien participer au tirage au sort car j'ai vu ce rosier encore en fleurs en novembre il y a plusieurs années à Chaalis et je l'ai encore admiré cette année en juin ! et avec la canicule pendant mon absence prolongée plusieurs rosiers sont morts au jardin !!! Marie je te souhaite une bonne fête avec ceux que tu aimes et pleins de bisous au plaisir de te revoir .Colette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce gentil souhait, Colette ! Il est vraiment exceptionnel, ce rosier et il fane beau comme tout, avec des teintes passées qui lui donne un charme fou. Je te note sur la liste des candidates ! Bisous !!

      Supprimer
  13. Tu es super clair j'ai tout compris ! J'en profite pour te dire que tes bouture de Marietta ST et Purple Skyliner vont très très bien ! Marietta m'a même refait des fleurs :) Je ne sais pas encore si je les mets en terre à l'automne ou au printemps.
    Bises
    Bon weekend
    Lydie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes !!! Tant mieux ! L'hiver n'est pas très froid chez toi. A ta place, je les mettrais en terre en automne. Avec éventuellement un paillis. En pot, il ne faut pas oublier les arrosages. Et si tu arroses et puis qu'il gèle peu de temps après, c'est la cata ! C'est plus facile lorsqu'ils sont en pleine terre. Gros bisous ma Lydie !

      Supprimer
  14. Oh merci, Madame Marie pour cette leçon. Pour une novice comme moi, tout conseil est toujours bon à prendre. Je pense que je relirai une seconde voire une troisième fois ton post.
    Moi aussi, je veux bien être sur la liste pour le tirage au sort...enfin si il te reste un peu de place ;).
    Belle journée...et surtout bonne fête !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MDR !! J'aime expliquer... c'est dans ma nature ! J'espère juste que je ne suis pas trop barbante ! Je te note ben sûr sur la liste ! Gros bisous !

      Supprimer
  15. Super, je vais essayer ça pour mes agastaches et sauges ... Bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien rentrés ? Tu nous a gâtés avec tes photos ! Du grand art, comme d'habitude ! Gros bisous !

      Supprimer
  16. Merci, je vais essayer ça pour mes hydrangeas et quelque rosier.. Bon travail ..et bonne fête!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Camilla ! Bonne fin de semaine !

      Supprimer
  17. Superbe article et quelles explications limpides, je vais m'y mettre de ce pas ( enfin, quand il aura fini de tomber des cordes !!) ...
    Merci et bonne journée.

    Xavier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton passage ici, Xavier ! Je ne savais pas que tu tenais un blog ! Je vais m'y rendre sans attendre ! Bonne fin de semaine !

      Supprimer
  18. Merci pour cet article complet ! J'avais tenté des boutures de sauges l'année dernière mais je n'avais pas d'étapes aussi détaillées et je comprends mieux pourquoi ça n'avait pas marché.
    Encore merci et je compte bien retenter cette année !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux si cet article a pu t'éclairer ! Bisous et belle réussite à toi, chère Mag !

      Supprimer
  19. Quelle clarté dans tes explications Marie ! Si je rate mes boutures maintenant je n'ai vraiment pas d'excuse ! Je vais essayer quelques boutures de sauge dès qu'il arrête de pleuvoir ;-)
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Judith ! La pluie est enfin là pour vous ! J'espère que ton jardin n'a as trop souffert. Mais la nature a de sacrées ressources !Gros bisous !

      Supprimer
  20. Merci pour ces explications Marie! J'ai déjà bouturé des hydrangeas qui sont maintenant plantés au jardin mais je vais tester le bouturage des rosiers! Je te souhaite par la même occasion une bonne fête! Gros bisous et à bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu réussis déjà si bien le semis !Le bouturage ne devrait poser aucun problème ! Bisous Claudine !

      Supprimer
  21. Bonjour Marie. Félicitations pour l'article sur les bouturage,très bien explicite. Je tente ma chance pour le tirage au sort pour le rosier.
    Bonne fête..Marie à bientôt. ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok !Je note que tu es intéressé pour le tirage au sort; Et merci pour ton souhait de bonne fête !

      Supprimer
  22. Coucou Marie! Merci pour ce rappel et cette précieuse leçon. Dis-moi, tu fais toutes ces boutures sans hormone de bouturage, on dirait? Sinon, j'imagine que tu l'aurais mentionné! Du coup, ça m'intéresse et je vais faire de même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne mets jamais d'hormone de bouturage. J'ai lu quelque part qu'on peut mettre un peu de salive .. Alors, quand j'y pense, je suçote un peu le bout de la bouture !! Lol ! Bisous !

      Supprimer
  23. Bonjour Marie ,un cours magistral que vous nous donnez et merci pour le temps que cela vous à donner ,.Je réussie mieux les boutures que les semis ,les Hydrangeas c'est presque à tout les coups une réussite ,je vais tenter les rosiers et les sauges ,cela seras une première pour moi .
    Merci encore de votre générosité et Bonne fête à vous, avec les vôtres
    Belle et douce journée
    Emmanuelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vive les boutures ! ET vive Emmanuelle qui poste toujours de si gentils commentaires ! Gros bisous !

      Supprimer
  24. De belles et bonnes explications qui vont donner l'envie de multiplier à ceux qui n'osait pas! Et c'est un vrai plaisir...
    Bonne fête Marie, que ta journée soit belle!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère avoir été convaincante ! Quand on connait un plaisir, on a envie de le partager et de contaminer les indécis ou les craintifs ! Bisous Léna !

      Supprimer
  25. Justement je me posais la question, car j'ai rapporté de superbes sauges d'Angleterre et je doute de leur rusticité... Mais il reste une question subsidiaire : où stockes-tu les boutures des plantes gélives pendant l'hiver, si ce n'est pas dans ta serre ? A l'intérieur ?
    Merci et gros bisous Marie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux les stocker éventuellement dans une cave un peu éclairée. Une pièce pas trop chauffée ferait l'affaire aussi. Il faudrait alors arroser parcimonieusement mais plus que dans la serre.. Dans la serre , il faut absolument résister à la tentation d'arroser, surtout si du gel est à craindre ! Quelle chance, ces sauges venues d'Angleterre ! Ce serait dommage de les perdre,en effet ! Gros bisous Claire ! ET bon succès !

      Supprimer
  26. Bien vu et bravo ! Ton article tombe à point et me donne envie de me remettre à faire des boutures . Du temps de mon ancien jardin, je réussissais très bien les boutures de rosiers, mais je les faisais plus tard en saison, fin septembre début octobre . Et ils prenaient pratiquement tous . Mais désormais je vais vite essayer dès ce mois-ci, et aussi pour d'autres plantes !
    Je te souhaite une très Bonne Fête Marie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jeanne-Marie ! Si je les fais plus tard, elles n'ont pas le temps de raciner avant le froid. Tout dépend de la région où tu habites, sans doute. Tu sais, je n'ai pas la prétention de donner LA bonne méthode, je partage juste comment je fais. Si tu obtiens de bons résultats plus tard, pourquoi ne pas continuer ? Bon succès en tous cas et bon amusement !

      Supprimer
  27. Je n'ai jamais fait de boutures de rosiers. J'aimerais bien essayer...
    Merci pour les explications!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très gratifiant quand on réussit ! Et on ne peut réussir que si on essaie ! C'est comme au Lotto ! :)) Lance-toi !

      Supprimer
  28. coucou Marie,
    j'ai acheté hier un très beau pied-mère de Verveine de Buenos Aires pour en faire des boutures. Crois-tu que je peux débiter chaque longue tige en deux voir trois tronçon, ce qui me permettrait de multiplier mes boutures? Conseilles-tu les boutures à talon? (Je pourrais faire un test comparatif...)?
    Merci pour ton reportage, très clair et qui tombe à pique!
    Ah, ces enseignants, même en vacances, ils ne savent pas s'arrêter!
    Des bises, des grosses! Et un doux week-end*
    Cécile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais fait de boutures de tiges de Verveine de Buenos Aires. Je crois que ça ne s'y prête guère. En fait, la bouture émet des racines à partir d'un noeud, Et un noeud, c'est de là où partent les feuilles.(que tu enlèves pour "habiller "ta bouture ). C'est là où apparaîtrait un bourgeon, de là que partirait une nouvelle branche. Ce qui est donc important , c'est que tu enterres au moins deux noeuds qui feront des racines plutôt que de faire des feuilles. Celui du bas de la bouture plus un autre.Or, la Verveine de BA n'a pas vraiment de feuilles le long des tiges, il me semble... Une tige lisse n'a aucune chance de bouturer. Si tu arrives à faire des boutures à talon, ce serait beaucoup mieux. Tu essaies et puis tu vois ! Par contre,tu pourrais faire des boutures de verveine citronnelle (Aloysia citrodora) car c'est un petit arbuste. Je ne sais pas si je suis claire... La verveine de BA, ici, elle se ressème. Je t'embrasse fort !!

      Supprimer
  29. merci beaucoup pour cette leçon de jardinage , c'est parfait , je vais suivre tout de suite tes conseils
    je crois avoir résolu le problème de garder les boutures l'hiver quand on n'a ni serre ni garage éclairé . J'ai vu un chassis froid super bien pour petits jardins sur le site cemonjardin.com
    bonne journée dans ton jardin
    AnneF

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'info ! Les chassis froid, c'est super ! Et ça te permettra de faire des semis au printemps. Bon amusement Anne !

      Supprimer
  30. Coucou Marie. Merci pour ce reportage. Comme toi je fais des boutures , je les réussis mieux que les semis...Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, j'aime les deux mais pour les semis,il faut être plus minutieux, il y a plus de manipulations et donc plus de risques d'échec. Bonne fin de semaine Jacqueline !

      Supprimer
  31. bonjour claire
    Marie laisse les boutures les plus costaudes dehors ou même le pot enterré , celles plus fragiles sont mises dans la serre froide


    j'ai trouvé une autre solution car je n'ai pas de serre , sur le site cemonjardin.com , il y a des chassis froids ,petits , avec des parois
    en polycarbonates http://www.cemonjardin.com/p/s/serre-chassis-cmj341168.html
    AnneF

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;)) Je vais t'engager comme secrétaire ! Merci !!! :))

      Supprimer
  32. J'adore également faire des boutures. Je fais chaque année entre autre des boutures de mes lavatères arbustives car avec les hivers rigoureux que nous avons quelquefois, les pieds mères ne résistent pas. De plus, c'est une plante à courte durée de vie. J'ai déjà multiplié des lavandes, des népétas, des rosiers, des hydrangéas.... C 'est très amusant. Par contre, je n'ai pas encore essayé les clématites et je pense essayer cette année. Cela me semblait plus compliqué que les autres plantes. Mais avec tes explications, je vais tenter. Si tu es d'accord, je suis candidate pour ton splendide rosier. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça c'est une bonne idée, les lavatères ! J'en ai une qui montre des signes de fatigue... Je te note sur la liste pour le rosier! Bisous Wivina !

      Supprimer
  33. C'est très gai de bouturer et je dois dire que cela me réussit beaucoup mieux que les semis...
    Un beau projet pour la semaine à venir...
    Bisoussss...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon succès et belle journée à toi, Béa. Gros bisous

      Supprimer
  34. Coucou Marie.
    Inutile que je te dise que j'aime tout autant bouturer que semer puisque tu le sais déjà ...
    Il va falloir quand même que je m'y mette sérieusement avant qu'il ne soit trop tard.C'est incroyable, plus j'ai de vacances moins j'ai de temps pour tout faire :D
    Je ne participe pas à ton tirage au sort car j'ai déjà cette merveille de rosier car je l'ai dèjà dans le jardin !
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil pour moi ! J'arrive toujours moins à faire ce que j'ai envie de faire... Est-ce l'âge ?? :)))
      Gros bisous ma belle amie !

      Supprimer
  35. je commence à peine la découverte de ton bel univers et déjà je découvre ta belle générosité !!! un fabuleux rosier que tu offres là ! m'est avis que tu vas devoir procéder à un tirage au sort car les photos où tu le présente sont irrésistibles et moi, je croise très fort les doigts ;) !!!! je me suis moi aussi lancée il y a peu de temps dans les boutures après en avoir généreusement reçu d'une gentille petite fée verte qui vendait son jardin !! j' apprend qu'il faut en écorcer certaines, ce que je ne faisais pas .... je poursuis ma visite :))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nathalie ! Ravie de t'accueillir ! L'écorçage, si tu le fais, c'est du côté opposé au noeud. C'est la première fois que je pratique cette méthode, mais je fais entière confiance à Laetitia qui est une experte en matière de boutures de rosiers. Je te note parmi les candidates pour Marietta Silva Tarouca ! Il est en effet sublime et je te trouve bien généreuse. Les photos que j'en montre ne sont pas terribles et ne lui rendent pas justice. Je suis heureuse que tu trouves ici des choses qui te plaisent . Passe une belle journée. A bientôt !

      Supprimer
  36. Je bouture aussi en ce moment , les rosiers et les lavandes.C'est le bon moment.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amuse-toi bien, Marie-Claude ! Gros bisous !!

      Supprimer
  37. sympa tout ça les clématites je n'y arrive pas ....on va dire que le temps me manque pour bien surveiller ce petit monde.... alors je boutre en pleine terre contre un mur au nord c'est ce qui marche le mieux , ce qui prend tant mieux et le reste tanpis j'ai tenter hier des boutures aussi d'arbustes quand je taille j'ai toujours envie de bouturer c'est la vie qui continue . bonnes boutures

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça : la vie qui continue ! Et ta façon de faire, simple et naturelle, est la meilleure pour toi puisqu'elle te réussit ! Je crains qu'ici, dans ma terre lourde et avec mon climat rude, je n'obtienne pas de résultats. Bonne journée Françoise !

      Supprimer
  38. de retour de vacances je lis ton billet et pour moi qui bouture aussi à tour de bras, j'ai appris encore des trucs, comme écorcer le bas des petites branches de rosiers.. dans ma terre à roses, les boutures prennent à 100%, mais pourquoi ne pas essayer également cette méthode? pour le fun!
    et je veux bien participer à ton tirage au sort, s'il n'est pas encore fait, cela me ferait très plaisir de recevoir un rosier de ton jardin!
    des bises Marie et je te souhaite une bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Catherine ! J'espère que tu as bien profité de tes vacances et que tu as vu de jolies choses ! Je te note sur la liste pour le rosier. Tirage au sort ce midi ! Bisous !

      Supprimer