20 octobre 2015

Ce que femme veut ... elle le peut !

Il faut que je vous le dise avant de commencer: vous avez bien failli ne jamais lire cet article au titre si optimiste ! J'ai voulu bien des fois abandonner mon projet... Mais ça y est ! Je suis arrivée à l'objectif que je m'étais fixée et qui concerne LE talus !



Je ne crois pas que je vous ai déjà montré des photos du talus situé derrière les arcades et qui marque la limite du jardin.
Ou alors des jolies comme celles-ci sous un beau soleil matinal de juin, mais c'était il y a trois ans...

Il y poussait des graminées sauvages et des marguerites...


La haie de noisetiers qui clôture le fond du jardin était haute et formait un écran protecteur. Et ça avait un air champêtre, bucolique et naturel tout à fait sympa, je trouve.


Au fil du temps, le talus non entretenu est devenu une friche remplie de ronces, d'orties, de grandes cigües... Début mai, c'était encore potable. La haie était haute et si large qu'elle occupait la moitié du talus. 


Les arcades bénéficiaient d'un arrière-fond bienvenu ...


Deux aubépines donnaient de la gaieté. Je me sentais "chez moi", dans un cocon.


Le tas de compost, tout au fond, était caché par les hautes herbes et j'y accédais par quelques marches taillées à la pioche.


Mais lorsqu'en juin, la commune m'a sommée de raccourcir la haie des deux tiers et que le jardin s'en est retrouvé tout nu, ce fut le coup de grâce pour moi : démoralisée comme jamais, que j'étais ! Abattue comme si c'était moi qu'on avait raccourci des deux tiers.  
Car on est passé de ça...



à ça...



C'est plus clair, d'accord. Mais je plonge sur la route et les passants en levant les yeux plongent dans mon jardin.
Les quelques troncs maigrichons des noisetiers ne me cachent plus de la route.


Et même si j'aime beaucoup mes voisins, le fait d'avoir une vue plongeante sur leur parking ne m'enchante pas du tout...



Et puis, pour achever de me démoraliser, le talus apparut alors dans toute sa misère, fauché par le Monsieur qui a taillé la haie ...


Vu du bas, ça donne ceci à droite...


au milieu...


à gauche...


Une horreur... 
Les idées pour aménager ce talus, je les ai depuis longtemps. 
Restait à trouver le courage de m'y mettre.
Début septembre donc, je suis passée à l'action.


J'ai commencé par dessoucher le prunier qui ne donnait plus de fruits, la bourdaine (un arbuste aussi laid que son nom) et un vieux Forsythia de cinquante ans d'âge. 




Ce n'était pas de la tarte ! Mais j'ai vaincu et j'ai demandé qu'on immortalise l'instant!


J'ai élagué le Parotia persica ramené de mon précédent jardin, lui donnant ainsi une jolie silhouette.

Avant et après...



J'ai redonné de l'air au joli Viburnum Onondaga, transfuge de mon précédent jardin aussi. Il étouffait littéralement. 
Il est si beau au printemps comme en automne!



Puis, j'ai désherbé, m² par m².



 Orties, ronces, chiendent... je les ai entassés au pied de la haie qui a une fâcheuse tendance à se déchausser. Depuis le printemps, elle s'est heureusement un peu étoffée.



Je dois vous avouer que j'ai failli baisser les bras et abandonner.
Mais je suis heureuse d'être arrivée au bout de ce travail dur et ingrat et de pouvoir vous présenter les premières plantations.



Le talus est exposé plein sud et cette partie bénéficie des derniers rayons du soleil.Et donc, depuis longtemps, je rêve d'un talus de graminées, fleuri de grandes vivaces de fin d'été, avec quelques beaux arbustes et rosiers dont des botaniques. 
Pour de beaux contre-jours !



Côté arbustes, sont installés le Viburnum opulus "Chèvreloup" et le Salix Nekoyanagi, deux bijoux de chez Momo (Maurice Laurent), ramenés en juin de Saint-Jean ...



Les rosiers adenochaeta, Buff Beauty, Kathleen, les vivaces aux tons chauds et les graminées ramenées des dernières foires aux plantes





J'ai taillé quelques marches très sommaires. Mais dès le lendemain, les campagnols manifestaient leur présence !



Ma Princesse Lili arpente les lieux mais hélas, elle a peur des rongeurs et pleure comme une malheureuse sitôt qu'elle en voit un !


J'ai aussi tracé un "sentier" pour créer un cheminement, avoir accès aux plantations et casser la pente. 



J'ai bien entendu paillé avec tout ce que j'ai pu trouver :branches broyées, cosses de cacao, feuilles mortes...



J'ai aussi reculé le tas de compost vers la haie et creusé les trous pour des plantations à venir qui le cacheront.



Elle est belle, hein ma Lili ?




Reste l'autre partie du talus.



Là, j'ai décidé de ne planter que de beaux arbustes et un Malus transitoria pour cacher la vue vers le parking des voisins. Avec des bulbes qui se naturaliseront pour le printemps et des couvre-sol faciles pour la suite. Mais je le ferai petit à petit, un trou à la fois ! C'est du schiste pur ce talus, je vous rappelle... Mes épaules, coudes, poignets et chevilles crient grâce !

J'ai commencé en transplantant le Prunus Kuju No Mai et le Syringa Belle de Moscou.  



Bref, voilà où j'en suis aujourd'hui.



Bon, il faut encore beaucoup d'imagination pour se représenter ce que ça donnera dans quelques temps. Il y a encore du boulot pour finaliser le projet et des plantations à faire, mais avec le Parotia qui a revêtu sa belle tenue d'automne, ça me plaît déjà beaucoup !



J'espère que tout ce petit monde va se plaire et que je vais retrouver tout le monde en forme après l'hiver !


Profitez bien de chaque jour ! 

99 commentaires:

  1. Alors là, moi je dis chapeau bas !!! Quel travail abattu !! C'est superbe ce que tu as fait !! Quel courage......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lo ! Ce n'est pas encore superbe mais je suis heureuse de ce que j'ai fait ! Bisous !

      Supprimer
  2. Waouh Marie, quel travail et quel courage!!! Je t'admire vraiment :o)
    Ca va être magnifique!!!! J'espère que tout ce petit monde va se plaire et que les campagnols te ficheront la paix!
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, alors ! Je l'espère aussi ! Ce talus en était infesté : tu penses, c'était le paradis pour eux ! Je me dis que le terrain ainsi nettoyé va moins leur plaire. Enfin... j'espère ! Gros bisous !

      Supprimer
  3. Tu es vraiment incroyable! quel courage, quelle ténacité! je suis bouche bée. Toutes mes félicitations! gros bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne vas rire, mais j'ai bien souvent pensé à toi en nettoyant ce talus.Je me disais : Lina ne serait pas contente ! :)) Mais tu vois, c'était maintenant ou jamais. C'est que je n'ai plus 20 ans et là, j'ai bien senti que c'était la limite ... Je promets d'être raisonnable maintenant ! Je t'embrasse affectueusement !

      Supprimer
  4. C'est une sacrée pente ... pas facile d'aménager ce coin et pourtant tu y es arrivée et ce sera superbe, j'en suis sûre !!!! Déjà de si belles couleurs ... ♥♥♥ Courage pour l'autre côté, gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta gentillesse et tes encouragements, Virginie. De l'autre côté, la pente est encore plus forte. Rien n'est possible si ce ne sont des arbustes. Mais je vais prendre mon temps ! Un à la fois ! Gros bisous !

      Supprimer
  5. Caroline JardindesPixies20 octobre 2015 à 16:04

    Ça veut être superbe! Quel changement et quel travail. Bravo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Caroline ! Ton joli aster Purple Dome est superbe ! Mon prochain article te le montrera. Encore un grand merci ! Bisous !

      Supprimer
  6. Mon dieu Marie quel courage !! Et moi qui ai eu un petit coup de mou pour quelques aménagements pas trop réussi.
    Je t'admire ! Je suis certaine que ce sera superbe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, des coups de mou, j'en ai moi aussi ! En travaillant, pour me donner du courage, je pensais à vous, mes lecteurs et lectrices. Ça me boostait !
      Je suis contente d'avoir de tes nouvelles ! Gros bisous !

      Supprimer
  7. C est un vrai travail de titan ce que tu as fait chapeau!!!!! Le resultat sera superbe,pour les campagnols ici on en est envahi. Amities.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grrrrr ! Les campagnols, c'est vraiment ch.... ! Mon gros Cassis, le chat précédent, était un redoutable chasseur et en éliminait un certain nombre mais ma nouvelle petite croquette Lili ne semble pas vouloir suivre la même voie !! Merci pour ta gentillesse !

      Supprimer
  8. Je comprends mieux qu'on ne te voyait plus trop sur le net. Tu as du en passer des heures, à suer !
    Tu as tout mon respect car je sais combien ça a du être éreintant.
    Ca va être génial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui ! Tu vois, difficile d'être au four et au moulin ! J'espère que ce sera bien. Ça me fait un nouveau coin avec une ambiance encore différente. Encore l'autre côté et puis c'en sera fini des gros travaux. Je vais t'avouer que j'y aspire !
      J'ai réussi à attacher Treasure Trove !!!! Quentin m'a bien aidée ! Quel monstre celui là (le rosier !!) ! Pire que Adélaïde d'Orléans !

      Supprimer
  9. Profitez de chaque jour...Je vois que tu en profites aussi ^^ !! Trêve de plaisanterie, je suis vraiment admirative, sachant ce que sont les gros travaux quand on les fait seule mais aussi en voyant ton talus si pentu, pas facile à travailler tout ça ! Pourtant, je vois déjà où tu veux en venir et sans nul doute, le résultat sera à la hauteur !! Bisous et...Ménage toi quand même un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Sophie de ta sollicitude ! Je te promets que là, je me calme. Les anti-inflammatoires, ce n'est pas à prendre en continu !! :)) J'espère que ce sera joli en toute saison. J'ai pensé surtout à la fin de l'été et à l'automne avec les vivaces et les graminées. Mais avec les quelques rosiers arbustifs à petites fleurs, j'espère que ça le fera ... Gros bisous !

      Supprimer
  10. Oh Marie, c'est un travail de titan que tu as abattu là !! Je comprends aisément ton désespoir en voyant les premières photos...Ce que tu es parvenu à faire est déjà magnifique, on le voit, on le sent. Ce talus ingrat va devenir une merveille, c'est certain ! Et ton adorable Lili, oh oui elle est belle...La chasse aux rongeurs, ça viendra. Elle commencera par une musaraigne avant de se confronter aux gros campagnol ;) Et si tu lui proposais quelques séances d'entrainement avec des souris en peluche ?
    Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était moche, hein, au mois de juin ? Ça m'a coupé bras et jambes au point que je n'ai pas vraiment profité du reste du jardin qui explosait de floraisons. C'est ridicule ! Bon, c'est passé !
      Ma Lili a reçu une jolie souris en peluche d'Agnès ! Maintenant, elle l'adore mais elle a mis du temps à l'apprivoiser. C'est une petite froussarde mais ça m'arrange car elle ne s'aventure pas sur la route ! Elle m'accompagne au jardin qu'elle explore avec curiosité mais prudence. Ce qui ne l'a pas empêchée de se retrouver coincée plusieurs fois dans les arbres ! C'est ma petite perle et on l'adore ! Merci pour ton enthousiasme, chère Charlotte ! Gros bisous !

      Supprimer
  11. Je suis sure que le résultat sera à la mesure du travail que cela représente . Quel courage pour se lancer dans un tel chantier , félicitations !

    Marie de la Corrèze

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie Marie ! Bonne fin de semaine !

      Supprimer
  12. Comme je peux comprendre la mine déconfite que tu as dû faire une fois la taille faite !! c'est un peu comme quand on sort du coiffeur et qu'il a trop coupé, on a les larmes aux yeux, la boule à la gorge, etc...hihihi.
    Mais, comme pour le coiffeur, ça repousse, et quel nouveau terrain de jeu tu as là ! j'aime le fait que tu ne paraisses jamais te laisser abattre facilement, Marie :)
    Et ce chat, sublime....en plus ça me titille d'en avoir un ou une en ce moment, et ce post ne m'aide pas du tout, du tout !!

    Des bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me fais rire, Stéphanie, avec ta comparaison ! C'est tout à fait ça ! :)))
      Tu sais, j'ai des moments d'abattement ! Je ne suis pas une sur-femme ! Mais j'ai aussi beaucoup d'énergie à dépenser, de la mélancolie à chasser parfois, des soucis à oublier... un moment ;) Comme tout le monde. Et le jardin m'aide pour tout ça. Tu me verrais piocher avec hargne parfois ! ça défoule ! Mdr !!! Et puis tous vos gentils commentaires sont une belle récompense. Même si je n'ai pas réaliser ce "travail" dans ce but.
      Pour ce qui est du petit chat, ne compte pas sur moi pour te dissuader d'en adopter un ! :)) Lili nous apporte tellement de joie, de moments de câlins. Quand elle se couche près de moi, son ronron est si apaisant ! Elle fait du bien à toute la famille ! Je t'embrasse fort, ma chère Stéphanie !

      Supprimer
  13. Waoouh, quel boulot, il n'y a que toi pour abattre autant de travail en si peu de temps... Tu es notre "David" belge ;) , fais quand même attention à ton dos... Je comprends mieux maintenant tes achats à la Feuillerie....
    Ta Lili est de plus en plus belle, une vraie princesse....
    Gros bisoooous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mdr !! David est bien pire que moi ! Et puis, je n'ai pas été si rapide que ça ! Depuis début septembre que je suis là-dessus ! Mon dos, bizarrement, ça va encore. C'est surtout les coudes et les chevilles qui ont souffert. Dans cette fichue pente, tu es obligée de plier les chevilles et de te pencher vers l'avant pour rester en équilibre ! ;)) Lili te fait un gros câlin ! Et moi de gros bisous ! Merci chère Agnès !

      Supprimer
  14. Hercule a de la concurrence !
    Sacré boulot, déjà à plat c'est pas facile mais avec la pente tu as du en t'en voir et pas qu'un peux
    Félicitation, c'est vraiment du beau boulot

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie, Hélène ! Pas fâchée d'être arrivée au bout, en effet ! Bonne fin de semaine !

      Supprimer
  15. Quel courage!!! Pas facile ce projet mais le résultat est là! BRAVO

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue et merci Ninou ! Ton commentaire me fait très plaisir !

      Supprimer
  16. Bravo, quel courage ! Ca va être magnifique. Lili est toute mignonne.
    Lysiane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Lysiane ! C'est chouette de te retrouver ici ! Merci beaucoup pour ta gentillesse.
      Lili est ma Princesse !

      Supprimer
    2. Je lis tes articles depuis un moment mais je n'avais pas encore "osé" écrire un petit mot. Notre petite rencontre à la foire m' a motivée. Lysiane

      Supprimer
  17. Marie, You are really a Wonder Woman !!! I'm very impressed !!! Big kisses

    RépondreSupprimer
  18. Marie, You are really a Wonder Woman !!! I'm very impressed !!! Big kisses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi hi !!! Merci Catherine ! Bisous !

      Supprimer
  19. Quel travail tu as accompli! Je suis en admiration!! Quel courage tu as! ça va être très beau l'année prochaine quand les plantations vont commencer à s'étoffer! Gros bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ce sera beau ! On va voir si tout va bien passer l'hiver, déjà... Merci et gros bisous Claudine !

      Supprimer
  20. C'est carrément incroyable ce que tu viens de faire mais cela ne m’étonne nullement, car tu es INCROYABLE !
    J'imagine bien toutes ces graminées judicieusement accompagnées de vivaces et de quelques rosiers et le bel éclairage pour couronner le tout !
    Tu peux être fière de toi ma Marie, moi je le suis en tout cas.
    Bravo, mille fois bravo !
    Gros gros bisous ♥
    Ta princesse est vraiment adorable et la photo de toi immortalisant ta victoire m'a bien fait rire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci mon amie ! Je te fais de gros bisous et je pense tous les jours à toi.

      Supprimer
  21. Compliments Marie je suis admirative de tout le travail et compatis pour les douleurs. C'était donc cela ton projet pour y planter toutes ces beautés colorées acquises dernièrement. Le schiste je connais, ici dès que je creuse un trou j'en ressors des pierres énormes çà plus les mauvaises herbes et ronces, je cultive aussi une tendinite du coude droit actuellement, mais pour le moment pas d'inflammatoire. Félicitations vraiment et bon courage, mais ménages toi quand même. Bizh.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe aïe aïe ! les bobos des jardiniers !!! Le meilleur remède, c'est le repos mais va faire entendre ça à des passionnés de jardinage... La saison plus calme commence doucement et va nous permettre de nous requinquer ! Bisous Maryline !

      Supprimer
  22. heu d'anti-inflammatoires bien sûr, il faudrait parait-il se mettre un bracelet-bande comme les tennismen entre le poignet et le coude. As-tu essayé l'argile ? Re-bizh

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai essayé ni le bracelet, ni l'argile mais pourquoi pas...

      Supprimer
  23. waou... tu parles d'un sacré boulot ! Tu peux être fière de toi ! Et dans le fond cette histoire de haie qu'on t'a forcé à tailler c'est un mal pour un bien, soit le contraste a été brutale, mais au moins ça t'a permis de vraiment prendre possession de ce talus.
    Bon courage pour la suite :) et caresse à l'adorable Princesse Lili :)
    Bisous
    Lydie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison. Cela m'a mise au pied du mur et je suis contente d'avoir saisi l'occasion. Je ne manque pas de donner plein de caresses à Lili de ta part ! Bisous !

      Supprimer
  24. Oh Marie, tu as dû en baver, quel travail! Tu es vraiment courageuse et je t'admire pour tout ce travail accompli!
    Ne prends pas d'anti-inflammatoire, ce n'est pas bon du tout!
    Le résultat sera superbe mais calme toi quand même!
    Gros bisous Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Béa de ta gentillesse et de ta sollicitude ! Je me repose maintenant . Promis !Bisous à toi

      Supprimer
  25. Bonsoir Marie ,je découvre votre post à l'instant et ouhhhh ce que femme veut....elle le peut ...mais c'est super votre travail de titan ,l'avant l'après et bien là c'est parlant ,un boulot monstre et en pente c'est encore plus ardu ,j'adore la photo avec votre monstre de souche cela vaut le coup de l'immortaliser .Votre Parodia est magnifique tailler ainsi et le choix de vos plantes sont très bien penser ,quelle bonheur près tout les efforts d'arriver à ce résultat .
    Le printemps seras joli chez Marie et pour le reste du talus allez y mollo ,c'est déjà un grand travail de fait et je suis certaine que votre regard est souvent poser vers cet endroit et vous vous dites et bien oui " ce que femme veut...elle le peut....
    BRAVO MARIE et merci de votre partage ,un petit câlin à Lili qui est adorable .
    Belle fin de semaine à vous
    Emmanuelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la fenêtre de mon salon, j'ai une vue plongeante sur cet endroit... et c'est vrai que je suis souvent là, pour voir le coup d'oeil et je me dis que oui, j'ai abattu un sacré travail ! Bisous Emmanuelle !

      Supprimer
  26. Bonsoir Marie,
    Quel travail !! Mais le résultat sera magnifique! Déjà tout ce que tu as montré c'est super! Bon courage, et reposes toi bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ines ! Les travaux du jardin sont plus soft en ce moment et puis bientôt, le repos hivernal ! J'en aurai besoin !

      Supprimer
  27. Bravo pour tout ce travail fourni !

    RépondreSupprimer
  28. je suis comme les autres, admirative de ton travail, tu as beaucoup d'énergie cachée sous ton sourire! je me demande pourquoi on t'a obligée à couper ta haie de noisetier? mais ils vont certainement repousser, et tu pourras les tailler facilement, et faire une haie d'une hauteur raisonnable,
    tu as beaucoup de goût dans les mariages, ta butte sera belle l'an prochain,
    félicitations, de grosses bises de Bretagne, un câlin à ta Lili toute jolie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce qu'elle est dans le prolongement d'un virage et qu'elle prenait trop de place sur la route, voire s'affaissait par temps de pluie. Je comprends fort bien leur demande. C'était dangereux ! Mais bon... égoïstement, j'aurais vraiment préféré la laisser haute comme elle était. Je te remercie pour ton appréciation ! Bises ardennaises ! :))

      Supprimer
  29. Moi aussi je suis admirative! Tu sais quoi? ça me donne du courage, car j'ai un ou deux projets en cours qui nécessitent de "l'huile de coude". Voir ce que tu as réussi est un bon stimulant! Je me demandais où dans ton jardin tu allais pouvoir caser cette vivace orangée... knifo... (un nom qui ressemble à un éternuement), et là, avec les compagnes que tu lui as données, elle devrait faire son petit effet! Tu nous montreras, dis? Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh et bien tant mieux si ça te donne du courage ! Le knifophia... orange en plus ! Si quelqu'un 'avait dit ça il y a quelques temps j'aurais juré mes grands dieux : "JAMAIS !!!" Comme quoi ! Je t'envoie plein de courage pour tes travaux ! Bisous Nathalie !

      Supprimer
  30. Comme on dit ,c'est un mal pour un bien et ça donne le coup d'envoi pour ce mettre en mouvement. Quelle energie, le jardinage ça maintient en forme! Tu vas faire de ce talus quelque chose de sublime j'en suis sûre.
    Bravo et caresse à la belle Lili ( qui m'a bien fait rire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MDR ! ça maintient en forme, oui ! mais il n'en fallait pas plus ! Merci et bises Caroline !

      Supprimer
  31. Quel boulot abattu, je suis admirative moi aussi
    mais tu as eu raison, il va être superbe ton jardin
    J'essaierai de rajouter quelques belles pierres pour stabiliser un peu le tout
    Bon courage pour la suite, j'ai hate de le voir au printemps
    Excellente journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'y avait pas pensé mais pourquoi pas. De toute façon, il fait que je maintienne la terre à certains endroits pour former des "replats" où planter. Merci de ta suggestion ! Les pierres, ce n'est pas ce qui manque dans le coin !

      Supprimer
  32. Marie : chapeau , quel travail...à tout malheur...Te voilà avec un bel espace où tu vas pouvoir (maintenant) te régaler.
    J'y verrai bien quelques pots énormes encastrés dans la pente avec ou pas de jolies couleurs, une verticale et de petites plantes pendouillantes .... (bon cela ne me regarde pas ... mais à force nous prenons à coeur l'ouvrage des jardinières !)
    Bon courage pour l'autre partie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais toutes les idées sont les bienvenues ! Tu as raison de proposer. C'est un endroit où on échange, ici ! Je te remercie de ton intérêt !

      Supprimer
  33. Et bien, je suis scotchée! Deux fois que je reviens voir ton travail... je n'en reviens toujours pas. Et dire que j'ai dû faire intervenir un jardinier pour mes malheureux 50cm de bord de route! Mais tout passe, et il faut l'accepter.
    Quand tout cela aura pris de la bouteille, ce sera très équilibré et ton écran à voitures sera bien vivant!
    Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue que c'était la limite pour ce genre de travail ! On n'a plus 20 ans ! :)) Merci pour ton appréciation ! Bisous !

      Supprimer
  34. Alors là que dire d'autre que Waou, tu as abattu un travail titanesque et je me dis que tu as du en baver sacrément au vu de l'ensemble...
    Avec l'automne frais et humide, les plantes et arbustes devraient s'installer sans trop de problème pour rendre ton jardin encore plus beau au printemps, j'ai hâte que l'on soit dans quelques mois ;-)
    Courage pour la suite, tu as encore un gros travail à réaliser et tu verras qu'après tu seras ravie de ce bouleversement
    Gros bisous et belle semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh moi aussi j'ai hate de voir ce que ça va donner. Il y a encore des choses à planter mais ce sera pour le printemps. Quant à l'autre coté du talus, ce sera un trou à la fois ! Merci Christine !

      Supprimer
  35. Voila qui me donne du baume à l'ouvrage. Superbe travail Marie Noëlle !!!
    J'ai un talus qui me sort par la tête . Il se trouve devant ma terasse exposition ouest. J'utilise une échelle pour tailler , planter . Je voudrais le raser et tout recommencer.
    .orange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas facile les talus... On veut que ce soit joli, mais ça doit etre pratique aussi car on ne peut pas y travailler facilement. Je te souhaite de trouver les idées et élan pour t'y mettre si tu le souhaites, bien sûr !

      Supprimer
  36. J'adore ton enthousiasme et ta pugnacité !!! tout a déjà été dit mais franchement, un petit bout de femme comme toi est un exemple pour nous toutes !! ha ces fichues ronces et ces ....... de campagnols !!! bon, pour ta haie, franchement ça m'aurait fichu un coup aussi a ta place mais loin de te laisser démonter, tu as su admirablement bien tirer partie de cette tuile !! j'imagine déjà ce rideau herbacé et fleuri traversé par les rayons de soleil, ça va être splendide !!! bravo !!
    bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci pour ton enthousiasme, Nathalie ! Je vais t'avouer qu'il n'aurait pas fallu 2m² de plus !Mais je suis fière de moi maintenant et je me réjouis de voir ces beaux contre-jours l'année prochaine !

      Supprimer
  37. Coucou Marie. ...alors là respect.
    Que de travail effectué. ..en te lisant tu le donnes du courage pour attaquer mon petit talus disgracieux.

    Et ces campagnols...quelle peste. Moi aussi ils reviennent

    Bisous et au plaire de ta lire et te revoir.
    Flo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien c'est chouette si je te donne du courage ! Tu sais, j'ai bien pris le mien quelque part aussi !
      Grrrr ! Les campagnols ! Tu penses, ils étaient au paradis dans ce talus ! Je ne sais plus trop quoi faire contre eux... Je suppose que toi non plus ! C'est une calamité. J'ai de nouveau entouré les trous de plantation des rosiers de grillage à poules. Ça marche, mais qu'est-ce que c'est pénible à faire ! Bisous Flo !

      Supprimer
  38. Waouh quel travail !!
    Pour la vue chez tes voisins ou encore la vue des autres vers chez toi je comprends que cela te dérange, "pour vivre heureux vivons cachés", en tout cas moi je fonctionne comme cela même si j'apprécie mes voisins !!
    A mon avis ton talus va énormément te plaire d'ici un an, les graminées vont grandir et danser dans le vent cela te fera une vue très agréable !! Bon courage et surtout "patience" !! Bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est sur la même longueur d'onde alors ! Je me réjouis de voir ce que ça va donner moi aussi ! Et la patience n'est pas une de mes principales qualités ! ;))

      Supprimer
  39. Tu es vraiment un sacré bout de femme, Marie!
    *des bises et une douce soirée*
    Cécile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha ! Tu as vu ça !!! :))) Grooos bisous !

      Supprimer
  40. Quel choc ! cette coupe!!! mais quel grand terrain tu récupères ! un vrai bonheur des m2 en plus; je t'admire réellement; il m'aurait fallu un an pour en faire autant et encore....
    Maintenant un peu de ronronno-thérapie pour te faire passer tous tes maux!
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! ça fait de la place en plus ! Ronronno-thérapie .... ça me plait beaucoup ça ! L'hiver arrive et avec lui, de longues soirées pour cocooner :! Merci Dany et bisous à toi !

      Supprimer
  41. Quel travail! félicitations, j'aime bien la photo où ton sourire en dit long sur ton bonheur du travail accompli, maintenant planter est la récompense, belles journées dans ton talus.

    RépondreSupprimer
  42. Un véritable travail de forçat! Oh là là, bravo pour ton courage et ta persévérance! J'ai pitié de tes pauvres muscles et articulations! Mais il faut dire que le résultat en valait la peine! Quelle transformation!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Malo ! Je m'enduis de Traumeel ! je ne sais pas si tu connais mais ça fonctionne super bien et c'est à l'arnica plus d'autres choses naturelles. Je le recommande ! ;)) Gros bisous !

      Supprimer
  43. Bravo ! Au vu de l'énorme travail accompli, tu mérites vraiment que toutes ces plantes viennent t'apporter le talus dont tu as rêvé et le retour de ton petit cocon aussi vite que possible. Pour le désouchage, je compatis et la pioche que je vois sur les images me rappelle quelques courbatures pas si anciennes que ça. Belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? Des travaux chez vous aussi ? Il faut que je reprenne mes petites visites des blogs des amis. Je crois que j'ai loupé des choses. Merci Laurent

      Supprimer
  44. Quel travail! Très beau projet, j'ai hâte de voir un avant/après au printemps prochain. En attendant, repose toi un peu quand même! Bonne après midi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous montrerai bien sûr ! Merci Elo ! Bisous !

      Supprimer
  45. Marie, tu viens de réaliser un travail proprement hallucinant : l'ingratitude de la terre, la pente, la déception de la vue...tu avais tous les ingrédients pour être découragée et pourtant, non. Tu as su magistralement tirer parti de ces sacrées contraintes ! Je suis époustouflée par le résultat et tes choix de graminées vont magnifier encore plus ce jardin extraordinaire. Je te redis toute mon admiration :-) Et faudrait que Lili-la-trop-mignonne en prenne de la graine du courage de sa maîtresse parce que pleurnicher devant un campagnol....quand même...y a pas moyen :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Aline ! Tes commentaires sont toujours tellement pleins d'enthousiasme ! Merci de tout coeur !
      En ce qui concerne Lili, elle a justement peut-être fait une identification à sa maîtresse... qui a la phobie des rongeurs en tous genres, de la musaraigne au campagnol en passant par la souris ! ... J'ai honte... mais c'est plus fort que moi, je hurle, je pleure, je fuis !!!!! :)) Bisous !

      Supprimer
  46. Eh bien, tu as abattu un fameux boulot. Quel courage tu as eu d'entamer tout cela seule. Félicitations....Le résultat est époustouflant et le printemps sera à la hauteur du travail accompli. Vivement dans quelques mois....Attention toutefois aux articulations. Bon w-e.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était toute seule ou pas du tout ! ;)) Merci et gros bisous Wivina !

      Supprimer
  47. quel courage ! mais le résultat en valait la peine , le parotia est superbe ! avec les graminées qui se seront bien étoffées l'été prochain tu pourras être satisfaite de tout ce travail ! bon dimanche

    RépondreSupprimer
  48. Marie à l'assaut de sa montagne!!!!Tout est dit dans les précédents com mais je m'attarde sur ta photo souriante qui m'amuse beaucoup."Ah! je l'ai eu celui là , enfin!" A qui pensais tu ????J'ai l'impression que tu ris un peu de toi même et de tes défis, non ? La guerrière a bien mérité son repos maintenant. Bises Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaw ! une guerrière ! comme tu y vas ! Je souris sur la photo car mon fils est en train de me dire : "on dirait un chasseur de fauves qui exhibe son trophée !" Et c'est un epu comme ça que je me sentais, en effet ! Bisous Maryse !

      Supprimer
  49. j'admire ton courage et...tes muscles , il t'en faut pour déraciner ces arbres !!!
    Je sais car nous en avons déraciné un à quatre mains avec bien du mal....
    je vois que maintenant tu vas être gagnante, un joli talus à planter, à aménager, ce sera tout beau, d'ici quelques temps !
    Bises
    MC

    RépondreSupprimer
  50. J'ai adoré cet article plein d'inspiration. Et même si je comprends ta déception face à ce lifting forcé, le résultat est presque déjà là et il est prometteur.
    Te voici aujourd'hui héritière d'un nouvel espace à fleurir, avec en plus une belle exposition, que demander de plus. Moi j'en serai très heureuse !
    Félicitations pour ce talentueux travail accompli et j'attends avec impatience de voir son évolution.
    Au fait, je me disais, et pourquoi pas des pas japonais sur le pseudo 'chemin' créé sur ce talus ?
    Bon weekend

    RépondreSupprimer
  51. Ce nouvel espace si durement conquis va être merveilleux. Beau dimanche.

    RépondreSupprimer