23 décembre 2012

Robert, mon gentleman à la tronçonneuse

Cette année, comme chaque année, je suis allée chercher mon sapin chez Robert...
Robert, il a planté des épicéas dans un talus, il y a plusieurs années. Et il en plante encore un ou l'autre, de temps en temps, dans les trous laissés par ceux qui ont rejoint l'une ou l'autre chaumière.

C'est une expédition et un bonheur que je ne manquerais pour rien au monde ! 

Dûment équipée et chaussée, je suis Robert, tronçonneuse à la main, qui s'en va d'une allure toujours gaillarde vers le dit talus. 



Ensuite vient la question du choix. On passe d'un sapin à l'autre... j'apprécie la disposition des branches, j'estime la hauteur, Robert la corrige (toujours à la hausse!), et cette année, voilà que je tombe nez à nez avec ... un Douglas !



Le Douglas est un conifère cher à mon coeur car je pense bien que c'est le premier que j'ai pu reconnaître. Je devais avoir 3 ou 4 ans et j'étais fière de pouvoir le nommer quand on le croisait lors des balades dominicales familiales !
Il est d'une douceur ! Ses aiguilles au revers argenté ne piquent pas, elles ressemblent à des plumes ! Et le parfum... je voudrais que vous sentiez ça ! Il embaume !



Oui mais ce Douglas-là, il fait bien... 4 mètres de haut ! 
Qu'à cela ne tienne, Robert, armé de sa tronçonneuse qui toussote, crachote puis se met en branle, me le rabat à la hauteur souhaitée. 



Mais cette année, il a vu grand Robert ! Mon sapin est un géant !
Gentleman jusqu'au bout, il le cale dans la voiture et attache le coffre avec une corde de chanvre.



Puis vient le moment que Robert, je crois, attend avec la plus grande impatience : "Vous prendrez bien une petite goutte ?" (traduction : un p'tit pèket ou en français, un petit verre d'alcool de genièvre). 
C'est là que Simone, la femme de Robert, intervient : " Madame préfèrera sûrement un café!" 
Attablés, lui devant sa p'tite goutte, moi devant mon café, on parle du temps qu'il fait, de ses petits-enfants qui grandissent, "des enfants qui sont tous aux études sans doute ... Mon dieu que le temps passe !"
Une fois payé le sapin (10 euros ! je suis tellement gênée de ce prix dérisoire que je lui en donne 15), on se souhaite les bons voeux, Robert me raccompagne à ma voiture, me guide dans les manoeuvres (!) et me recommande la plus grande prudence. Je vous l'ai dit : un vrai gentleman !
"A l'année prochaine !" 
C'est certain, je ne louperais pour rien au monde mon rendez-vous avec Robert...



  
Je suis arrivée à bon port, sans encombre. 
A la tête des enfants, j'ai compris qu'ils étaient définitivement persuadés que leur mère avait un grain de folie ! J'en suis ravie !



24 commentaires:

  1. J'ai adoré ce post ! Quelle aventure !

    RépondreSupprimer
  2. Une belle histoire qui fleure bon les réalités trop oubliées
    merci !

    Joyeux Noel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Françoise et joyeuses fêtes à toi !

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Bonne fête et joyeux Noël, Marie-Pierre !

      Supprimer
  4. Quelle belle histoire ! l'esprit de la campagne, de partage, la petite goutte, elle me rappelle des souvenirs.
    Joyeux Noël
    Nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse que tu aies pris du plaisir à lire cette histoire bien réelle mais qui tient du conte de Noël, Nicole. C'est vrai que la petite goutte me tentait bien !...

      Supprimer
  5. Une belle histoire qui me rappelle mon enfance !
    Et ton beau Douglas doit embaumer ta maison !
    Bonne journée et bon réveillon :)

    RépondreSupprimer
  6. Quel bonheur d'aller choisir son sapin dans ces conditions-là! On se croirait dans une jolie histoire de Noël qu'on lit aux enfants à l'approche du jour tant attendu... Je sens d'ici le froid mordant, la délicieuse odeur de conifère puis la chaleur et l'odeur du café qui s'échappe de la cuisine de Simone.
    *Joyeux Noël*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tout est véridique ! C'est vrai : c'est un vrai bonheur!

      Supprimer
  7. Un conte de Noël, c'est vrai. La fête devrait être belle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fête est belle Gine ! Je te souhaite aussi un doux et joyeux Noël !

      Supprimer
  8. Chouette article !... Les p'tites gouttes sont à la mode aussi dans mon coin ;) !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'en doute ! c'est typique des Ardennes !

      Supprimer
  9. Dis donc, tu as des talents de conteuse! Très agréable.
    Tu nous montreras ton sapin en place et décoré?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les photos ne sont pas terribles mais j'en ai posté quelques-unes spécialement pour te faire plaisir, ainsi qu'à Virginie !

      Supprimer
  10. Quelle expédition de Noël ! je comprends que ce soit un moment que tu ne veuilles pas rater :) Tu sais que tu écris vraiment bien !
    Par chez moi la petite goutte c'est souvent du cognac :) 40°c d'alcool de raisin !
    Bises
    Lydie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis prof de français... ça aide !
      Mais du coup, ne me dis pas que tu vas relire 100 fois tes messages pour être sûre qu'il n'y a pas de fautes !!! J'en fais ausssi !

      Supprimer
  11. Et pas de photos du sapin installé !!!! Je reste sur ma faim moaaaa !!!!!!! :O)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les désirs de Madame sont exaucés ! :))

      Supprimer
  12. Quel beau conte de Noël! J'ai adoré te lire et j'imagine sans peine le plaisir d'aller chercher ton sapin chaque année chez Robert et Simone! Ton Douglas doit embaumer le salon. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme, il embaume ! Mais il perd ses aiguilles aussi vite qu'un épicéa !

      Supprimer